lundi 26 juin 2017

La France en tricycle pour l'Environnement

Il parcourt toutes les communes françaises en tricycle pour défendre l'Environnement.
Hervé Ridard  est passé par Bercloux le 12 juin avec son tricycle couché, un engin beaucoup plus confortable que le vélo. Son objectif est de visiter les 36000 communes de France pour parler du recyclage élémentaire, c’est à dire des petits déchets courants, comme les paquets et les mégots de cigarettes, les petits bouts de plastiques... qu’il ramasse. Il les voit bien puisqu’il voyage au raz du sol !
 “Je me suis donné un défi citoyen au service de l’environnement” dit-il. Il a créé une association “Recycl’art” et distribue des imprimés d’information sur le sujet. Savez vous par exemple qu’un mégot de cigarette , c’est 1 m3 d’eau polluée...
Hervé est passé par Saint Jean d’Angély car il est arrivé par le nord de la Charente-Maritime et a visité toutes les communes alentours.  Muni de ses cartes, “je découpe par secteurs entre les routes principales et je passe dans toutes les communes. Je découvre tous ses beaux villages qui n’ont plus de commerces”, ce qui le surprend. Il lui est difficile de s’approvisionner, mais l’accueil y est  très chaleureux. Il est souvent invité car les gens sont sensibles à sa démarche.
Fin juin, il devrait avoir vu toutes les communes de la Charente-Maritime et prendra un peu de repos dans l’île de Ré chez son amie, puis ira travailler sur la saison pour financer son voyage. “J’aimerais bien trouver un sponsor pour me libérer de l’alimentaire” avoue-t-il. Ensuite il repartira dans la Nouvelle Aquitaine et continuera son tour de France.
Il s’oblige à faire une dizaine de communes par jour, soit environ cent kilomètres.  Son matériel tient le coup et lui aussi. La pluie le gène le plus.  Il trouve toujours un abri et “je n’ai jamais eu de mauvaise journée ni humainement, ni physiquement”. Son aventure dure depuis plusieurs années et durera encore longtemps. “Mais je vais faire le périple. Je prends des notes et des photos que je mets sur Facebook. C’est une belle aventure qui permet d’être bien dans sa tête. Je me sens comme un enfant sur la route”. Pour chaque commune traversée, il fait apposé un tampon de la commune sur son carnet de routard, ou bien si la mairie est fermée, il trouve toujours quelqu’un pour signer et justifier son passage.
Originaire de la Guierche de Bretagne Hervé était un motard confirmé, mais à la suite d’un accident qui l’a cloué 4 mois sur un lit d’hôpital, il a eu le temps de la réflexion. Ce projet fou lui est venu à l’idée et il le réalise depuis. Il a parcouru la Bretagne, les Pays de Loire et il a commencé la Nouvelle Aquitaine en avril 2017. Il avait effectué toute la partie nord, l’Île de Ré et l’Île d’Oléron lors de son passage à Bercloux. Il doit maintenant bientôt arriver au bout des 473 communes charentaises.

 Pour suivre son aventure : page Facebook de l’association Recycl’art.

 Annie, la secrétaire de mairie, ajoute le tampon de la mairie sur le carnet de bord de Hervé Ridard


Hervé Ridard, 49 ans, utilise un tricycle permettant de rouler allongé, et qui tire une remorque d’une trentaine de kilos de survie.

samedi 13 mai 2017

8 mai 1945


Le message du secrétaire d'Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire a été lu dans toutes les communes ce 8 mai 2017.

"Le 8 mai 1945, la victoire des nations alliées consacrait la victoire de la démocratie, des valeurs universelles de la liberté et de la dignité humaine. Il y a 72 ans prenait fin, en Europe, la guerre la plus meurtrière que l'humanité ait connue. Plus de cinquante millions de femmes, d'hommes et d'enfants, dont la moitié de civils, périrent.
Dès le 18 juin 1940, par la voix du général de Gaulle, la France avait dit son refus et sa volonté d'agir pour retrouver sa place au sein des grandes nations, afin de porter son message universel de Liberte, d'Egalité et de Fraternité. Le 8 mai 1945, la France était à Berlin, effaçant la défaite de mai 1940 et l'esprit de collaboration.
Aujourd'hui, nous rendons hommage à toutes les générations de la Seconde Guerre mondiale. Hommage aux combattants de 1940 dont les sacrifices permirent, lors de combats restés dans les mémoires comme en Norvège, à Montcornet ou à Chasselay, de ralentir l'avancée de l'armée allemande au printemps 1940. Beaucoup d'entre eux laissèrent leur vie lors de la bataille de France et firent honneur à nos armées.
Hommage à toutes ces femmes et tous ces hommes, Français ou venus du monde entier, issus de toutes les origines et de toutes les cultures, qui conjuguèrent leurs efforts pour libérer le territoire national et faire triompher la fraternité.
Hommage aux Français Libres qui, audacieux et précurseurs, venant de France, d'Afrique ou d'ailleurs, légionnaires, tirailleurs, marsouins, marins ou aviateurs, constituèrent une admirable cohorte de volontaires ayant en commun la Croix de Lorraine. Ces soldats de l'armée d'Afrique, anciens de Bir Hakeim débarquèrent en Provence. Ceux des commandos Kieffer furent les premiers Français à débarquer en Normandie.
Hommage aux Résistants de l'intérieur, de toutes convictions, qui choisirent de mener le combat sur le territoire national au sein de réseaux, de mouvements, de maquis.
Hommage aux victimes de la déportation, condamnées pour leurs idées ou pour ce qu'elles étaient, qui subirent l'innommable.
Souvenons-nous des milliers de victimes civiles, hommes, femmes et enfants, qui subirent représailles et bombardements.
Souvenons-nous également de ces victimes trop longtemps oubliées, gens du voyage fichés et internés, malades et handicapés morts de délaissement dans les établissement qui les hébergeaient.
Notre pays s'est construit, après 1945, sur le souvenir de ces tragédies et par la volonté de vivre ensemble au sein d'une Europe en paix, unie, préservée des nationalismes et des idéologies totalitaires.
C'est cette volonté qui a permis la réconciliation des nations européennes et c'est sur cette base que la construction européenne fut possible. Aujourd'hui, 72 ans plus tard, l'union de ces nations est la garantie de la préservation de la paix et de la liberté des Européens. En ce jour, nous mesurons l'étendue de la responsabilité que nous avons reçue en héritage et la nécessité impérieuse de le préserver, pour que le désastre que fut la Seconde Guerre mondiale ne se reproduise jamais". (Jean-Marc Todeschini).

Ce 8 mai a été suivi par la journée de l'Europe, anniversaire de la déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950, puis par la journée nationale des Mémoires de la Traite, de l'Esclavage et de leurs abolitions (mercredi 10 mai) et la fête nationale de Jeanne d'Arc et du Patriotisme dimanche 14 mai 2017.
Quelques images du 8 mai 2017 à Bercloux :



 
 
   


jeudi 23 février 2017

Comité des fêtes : Évelyne Vinet présidente

Le Comité des fêtes est reparti !
Après la démission d’Yves Quantin l’ancien président en décembre 2016, le Comité des fêtes se cherchait une présidence et s’était mis en sommeil. Philippe Doidy, le secrétaire, a fait toutes les démarches officielles pour trouver une solution avec l'appui de la sous-préfecture de Saint Jean d'Angély et de la Fédération des associations de La Rochelle. La réunion du 18 février a permis d’élire Évelyne Vinet, présidente, Maryvonne Belluteau trésorière et  Delphine Bridier secrétaire.
Il a fallu tout d’abord voté pour la démission de l’ancien président en date du 10 décembre, puis dissoudre le bureau du conseil d’administration au complet, ensuite élire le nouveau bureau.  A la suite, les statuts de l’association ont été mis à jour avec un article ajouté précisant que “les membres du Comité des fêtes berclousien ne prêtant leur concours qu’à titre de bénévole et gratuit, ne contractent, du fait de leur gestion, aucune responsabilité administrative ou financière, ni individuelle, ni collective. Les tiers ne pourront donc avoir aucune action contre les membres du Comité des fêtes en raison des engagements pris par le comité, et leur action devra être exercée directement contre lui”.
La prochaine réunion est programmée pour le 10 mars à 21 heures. Les personnes invitées recevront leur convocation. La prochaine manifestation est le 7 mai pour la randonnée du Brin d’Aillet.

 Le nouveau bureau est féminin : Delphine Bridier, Maryvonne Belluteau, Évelyne Vinet avec des bénévoles.

La nouvelle et l'ancien secrétaire font la caisse devant la présidente et la trésorière.

dimanche 22 janvier 2017

Les voeux 2017 de la municipalité

"Souriez, vous êtes en vie !"

Entouré de son conseil municipal, le maire Philippe Laclie a adressé ses voeux à la population, de Bercloux et alentours, aux responsables d'association et leurs bénévoles, les pompiers... le 20 janvier.
Voici son discours :
"Je suis honoré de votre présence et cette cérémonie est pour moi l'occasion de vous rappeler les actions passée et à venir. 
En fin d'année dernière, les vitraux de l'église ont été posés et cette opération marquait la fin des travaux de rénovation. J'en profite pour préciser que contrairement à ce que vous avez lu dans la presse, le montant de la pose des vitraux s'élevait à 10840 euros et non à 2840 euros. Je vous invite à visiter l'église quand vous le souhaitez puisque comme le veut la tradition, cette dernière est ouverte régulièrement, sinon les clefs sont à la mairie.
Nous avons choisi le cabinet d'architecte MG+ pour réaliser les travaux de rénovation de la mairie pour se mettre en conformité avec la réglementation sur l'accessibilité aux lieux publics. Nous allons probablement en profiter pour faire quelques travaux d'aménagement pour optimiser l'espace et surtout travailler l'acoustique de la salle de réunion. En effet, pour le conseil et le public, il est parfois compliqué de se faire entendre tant le son est résonnant.
Ce projet de rénovation est pour moi l'occasion de vous donner ma vision sur l'avenir de notre petite commune. Je crois fermement que la commune est le socle de notre démocratie. Imaginer la faire disparaître pour réaliser des économies est une grosse erreur. Par contre, mutualiser nos moyens humains et matériels est une solution pour améliorer notre efficacité dans l'entretien de notre commune et surtout dans la réalisation des projets. 
Je vous rappelle la définition du nom commune.
Etymologie : du latin "communis"= communauté, lui-même issu de "cum" = avec, ensemble, et de "munus" = charge, dette, charges partagées, obligations mutuelles.

Au Moyen Âge, une commune était une ville affranchie qui avait obtenu du seigneur féodal des exemptions et que les bourgeois (marchands et artisans) avaient le privilège d'administrer eux-mêmes.
La commune est une collectivité publique et politique, administrée par le conseil municipal, sous la direction du maire. Elle est constituée d'une zone géographique clairement définie, qui est, en règle générale, une ville ou un village. La commune est le plus petit niveau de l'organisation territoriale. Il y a, en France, environ 36500 communes qui sont soumises au Code général des collectivités territoriales.
Alors, en tant que représentant du plus petit niveau de l'organisation territoriale française, je vous rappelle que le maire, les adjoints et les conseillers municipaux sont vos représentants. Nous sommes à votre écoute. Nous faisons de notre mieux pour administrer le bien commun. Ensemble nous continuons en toute simplicité à gérer nos charges partagées et nos obligations mutuelles.
Depuis une vingtaine d'années, notre population* ne cesse d'augmenter et il ne faut pas oublier que nous sommes en milieu rural. Il y a quelques décennies, notre force était le pragmatisme et l'entraide. Etre pragmatique, c'est s'adapter à la réalité et préférer l'action pratique. L'entraide et la solidarité, c'est la base du vivre ensemble. Et nous n'avons pas le choix, fuyons l'individualisme et retrouvons nos valeurs collectives !
Pour finir, je félicite nos chasseurs qui ont su retrouver l'entente malgré quelques tensions. Vous avez la même passion, il est normal que vous vous entendiez. Aussi, je souhaite que notre Comité des fêtes se réveille rapidement et continue à animer notre village.
Merci au tennis club de Brizambourg, club de foot, l'entente musicale, les Gamins d'abord, les pompiers volontaires. Merci à tous pour votre dévouement.
Au nom du conseil municipal de Bercloux, je souhaite le meilleur à vous tous et à vos proches. Je vous souhaite de passer du temps avec ceux que vous aimez et appréciez. Je vous souhaite d'être bon et honnête avec vous-même. A tous ceux qui ont des problèmes de santé, je vous souhaite du courage et de l'abnégation dans votre combat contre la maladie. A tous ceux qui sont en bonne santé, Souriez, vous êtes en vie !".


* La population de Bercloux : De 358 habitants en 2007, 415 en 2009 et 461 au 1er janvier 2013 en vigueur au 1er janvier 2016.