jeudi 18 novembre 2010

11 novembre

Armistice pour la Grande Guerre.

“La journée nationale du 11 novembre, dénommée Fête de la Victoire et de la Paix par la loi du 24 octobre 1922, reste la plus emblématique des commémorations car elle symbolise par excellence le sacrifice pour la France de ses enfants” écrit le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, en ce 11 novembre 2010.
A Bercloux, en présence de quelques Berclousiens, des pompiers et de la Musique de Brizambourg-Bercloux, c'est la Première adjoint, Edwige Gay, qui a célébré cette cérémonie en l'absence du maire, Philippe Laclie.
Pour la deuxième année consécutive, cette commémoration s'est déroulée sans "Poilu". Ils ont tous disparu 92 ans après.
L'armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5 h 15, marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la capitulation de l'Allemagne. Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18 millions de morts et des millions d'invalides ou de mutilés. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. Plus tard en 1919, à Versailles, ils signeront le traité de Versailles.
Cette journée de commémoration est observée en Europe et dans les pays du Commonwealth.
Cette année fut l'occasion de mettre à l'honneur le Soldat Inconnu et la date du 11 novembre 1940 où “quatre à cinq mille lycéens et étudiants bravèrent l’occupant pour aller déposer des centaines de bouquets et plusieurs gerbes sur la tombe du Soldat inconnu”. En hommage à leurs aînés de 1914-1918, ils avaient décidé de témoigner leur opposition à l’occupant et à la politique de collaboration que voulait mener le gouvernement du Maréchal Pétain.
Le 11 novembre, aujourd’hui, “incarne l’espérance européenne et la réconciliation franco-allemande, vecteurs d’une Europe en paix, unie, solidaire et forte” conclu le discours du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire